19 mai 2022

Créez une véritable alliance entre confort, respect de l’environnement et économies d’énergie grâce à l’installation d’une pompe à chaleur. Ce dispositif a la particularité de créer plus d’énergie qu’il n’en consomme. Un véritable atout lorsque l’on souhaite s’inscrire dans une démarche d’économie d’énergie. Mais alors comment fonctionne une pompe à chaleur ? Est-elle réellement adaptée à tous les types d’habitation ?

 

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

De manière générale, la pompe à chaleur récupère l’énergie thermique au sein de ressources naturelles telles que l’air extérieur, l’eau ou la terre. Elle y prélève des calories qu’elle transforme dans un circuit, similaire à une boucle, afin d’assurer le chauffage du logement :

  1. Les calories de la source naturelle sont puisées par l’évaporateur et sont transmises au liquide caloporteur. Ce liquide se réchauffe au contact de ces calories.
  2. Le compresseur augmente encore la température du fluide caloporteur afin que celui-ci se transforme en gaz. Le bon fonctionnement de ce compresseur nécessite un apport en électricité qui représente la seule consommation énergétique de la pompe à chaleur.
  3. Ce gaz caloporteur transfère sa chaleur au circuit de chauffage puis, grâce à la puissance thermique du condenseur, revient à l’état liquide.
  4. Le liquide caloporteur va ensuite être refroidi grâce au détendeur afin qu’il puisse recommencer son circuit de transformation.

Sur les pompes à chaleur air-air, ce fonctionnement peut être inversé afin d’abaisser les températures estivales. Dans ce cas de figure, les calories sont absorbées au sein de l’air intérieur du logement puis rejetées à l’extérieur de celui-ci. C’est ce qu’on appelle une pompe à chaleur réversible, qui est très intéressante en été.

 

Chauffer son logement grâce à une pompe à chaleur

Il existe plusieurs types de pompe à chaleur qui se différencient par la ressource naturelle dans laquelle les calories sont puisées ainsi que le système par lequel la chaleur est restituée. Voici les principaux types de pompe à chaleur :

Elle prélève les calories dans l’air extérieur puis restitue la chaleur grâce à des ventilo-convecteurs installés au sein du logement. Cette pompe à chaleur peut être réversible, ce qui lui permet d’être efficace en hiver pour chauffer l’air intérieur puis en été pour le refroidir.

Comme pour la pompe à chaleur air-air, les calories sont prélevées dans l’air extérieur. Cependant, la chaleur produite sera transférée dans l’eau du circuit de chauffage. Ce système permet de restituer la chaleur via un circuit de chauffage déjà installé grâce à des radiateurs, un plancher chauffant ou encore des ventilo-convecteurs. Il est également possible de connecter la pompe à chaleur au ballon d’eau chaude afin de produire l’eau chaude sanitaire.

Celle-ci prélève les calories dans le sol soit par captage vertical, soit par captage horizontal. La chaleur produite est ensuite transmise grâce au circuit de chauffage installé au sein du logement. Ces pompes à chaleur nécessitent un espace extérieur suffisamment grand ainsi qu’un sol meuble pour pouvoir être installées.

Dans ce cas de figure, un accès à l’eau des nappes phréatiques, des rivières ou encore des lacs proches du logement est nécessaire afin que les calories soient captées dans ces eaux. L’énergie thermique produite pourra ensuite être restituée au sein du circuit de chauffage de l’habitat.

 

Quelle pompe à chaleur choisir pour son logement ?

Le choix de votre pompe à chaleur se fera principalement en fonction de votre terrain et de la configuration de votre logement. Par exemple, comme indiqué ci-dessus, les pompes à chaleur sol-eau et eau-eau dépendent du sol et des zones d’eau accessibles contrairement aux pompes à chaleur air-air et air-eau qui captent les calories dans l’air extérieur.

L’installation d’une pompe à chaleur nécessite un espace extérieur suffisant pour pouvoir y entreposer le module extérieur. Concernant votre logement, un ou plusieurs modules intérieurs seront nécessaires pour assurer le fonctionnement de votre pompe à chaleur.

Afin que votre chauffage soit le plus adapté à votre logement, un bilan thermique pourra être réalisé. En cas de mauvaise isolation thermique de votre habitation, des travaux de rénovation pourront être envisagés avant l’installation de la pompe à chaleur. Celle-ci ne pourra pas être efficace s’il y a des déperditions de chaleur.

 

Vous souhaitez installer une pompe à chaleur ? Les experts de Géothermique vous proposerons la pompe à chaleur la plus adaptée à vos besoins en chauffage selon la configuration de votre maison et sa superficie, n’hésitez pas à nous contacter pour toute demande de renseignements.